Les animaux du zoo

LE COCHON D’INDE

Statut IUCN

Domestique

classification

Nom scientifique Cavia Porcellus

Ordre Rongeurs

Famille Cavidés

Le cochon d’Inde en chiffres

Poids  1,6 kg

Gestation  60 jours

Longévité  3 à 6 ans

Taille  de 11 à 30 cm

Portée de 3 à 10 petits

alimentation

herbe1     fruits-légumes

REPARTITION

Habitats divers

 

Au zoo

Un enclos est réservé aux cochons d’Inde près de la mini-ferme. Ils sont plus d’une trentaine, de toutes les couleurs, de tous les âges. Si vous êtes intéressés par un cochon d’Inde, sachez que le Zoo de Mervent vend ses cochons d’Inde au prix de 7€, somme qui sera ensuite totalement reversée à l’association BMC (association qui soutient des actions de protection de la biodiversité à travers le monde)

Biologie

Le cochon d’Inde est originaire des régions montagneuses de l’Amérique du Sud (autrefois appelé « Les Indes » par Christophe Colomb)  Vivant à l’origine dans les régions montagneuses, il a surtout aujourd’hui envahit nos maisons comme animal de compagnie.

 

Read more

LE DRAGON D’EAU

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique physignathus cocincinus

Ordre Squamates

Famille Agamidés

Le dragon d’eau en chiffres

Poids 1kg (mâle) 700 g (femelle)

Incubation 60 à 90 jours

Longévité 12 à 15 ans

Taille 61 à 76 cm

Portée 15 à 20 œufs

alimentation

insectes

REPARTITION

forêts tropicales humides, près des cours d’eau et des mares.//

 

 

 

 

BIOLOGIE

Lézard diurne et arboricole, le Dragon d’eau vit dans des zones chaudes et humides, généralement à proximité d’un point d’eau.

CONSERVATION

Du fait de sa tendance à être facilement manipulable, il est populaire parmi les lézards domestiques qui sont des NAC de plus en plus prisés de nos foyers.

Read more

LA TORTUE DE FLORIDE

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Trachemys Scripta

Ordre  Testudines

Famille  Emydidae

La tortue de Floride en chiffres

Poids 1 à 2 kg

Incubation 40 à 65 jours

Longévité   entre 15 et 25 ans

Taille 20 à 30 cm

Portée une dizaine d’œufs

alimentation

REPARTITION

mares, étangs et rivières à cours lents, avec une végétation dense

 

 

BIOLOGIE

Elle est facilement identifiable par les taches uniques de couleur rougeâtre qu’elle a sur ses tempes. On peut noter, également, son plastron de couleur jaune et sa carapace dorsale de couleur vert marron à brun. Jeunes, elles sont vertes à vert jaunâtre.

Conservation

Cette tortue n’est plus en vente libre en France car elle est considérée comme envahissante.

 

Read more

L’IBIS SACRE

Statut IUCN

 

classification

Nom scientifique Threskiornis aethiopicus

Ordre Ciconiiformes

Famille Threskionithidés

L’ibis sacré en chiffres

Poids 1000 à 1500 g

Incubation 28 jours

Longévité 21 ans

Taille 89 cm

Portée 2 à 4 petits

alimentation

 

 

répartition

zones humides

calao L 

 

Biologie

L’ibis sacré est un oiseau de taille moyenne à l’aspect robuste. Le plumage du corps est blanc alors que la tête et le cou sont noirs et dénudés (la couleur noire est celle de la peau). Le bout des ailes et le bas du dos sont également noirs. Le bec très caractéristique est épais et recourbé. Les sexes sont semblables bien que certains auteurs rapportent que le bec de la femelle est moins grand que celui du mâle. Les juvéniles se distinguent facilement : ils ont la tête et le cou emplumés. Ils ne perdent progressivement ces plumes qu’entre l’âge de deux à trois ans. En vol, le dessous des ailes présente une teinte blanche mais avec une bande brune sur les  couvertures inférieures. L’extrémité des rémiges est noire.

Conservation

Cet ibis étant un prédateur redoutable, cette introduction pose maintenant de réels problèmes en France.

Read more

LE TOURACO

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Tauraco Leucotis

Ordre Musophagiformes

Famille Musophagidés

Le touraco en chiffres

Poids 200 à 315 g

Incubation 21 à 23 jours

Longévité 10-15 ans (en captivité)

Taille 43 cm

Portée 1 à 2 petits

alimentation

       fruits-légumes

RÉPARTITION

Forêts de moyennes montagnes et habitats boisés

 

 

Biologie

Ces oiseaux sont grégaires et arboricoles, il ne descendent à terre que pour se baigner ou pour boire. Bien qu’il soient de piètres voleurs, ils se déplacent d’arbres en arbres avec une certaine agilité. Tous les touracos sans exception sont très fortement territoriaux et restent en groupe familiaux pendant de longues périodes.

Le touraco à joues blanches, comme l’ensemble de ses congénères, niche en solitaire. Il est probablement monogame. Ses parades sont stimulées par l’annonce des premières pluies. Elles comprennent généralement des cris bruyants, des poursuites aériennes d’arbres en arbres et des offrandes rituelles de nourriture. Pendant ces traditionnelles parades, il adopte des postures très caractéristiques : il ouvre et ferme le bec, hérisse et abaisse sa huppe et agite légèrement la queue.

Conservation

Pour l’instant, aucune menace sérieuse n’est connue à l’encontre de cette espèce. Néanmoins, elle est assez fragile, et toute atteinte ou dégradation de son habitat très spécifique pourrait conduire assez rapidement à une réduction de ses effectifs.

Read more

LE TAMARIN GOELDI

Statut IUCN

redlist-vulnerable

Classification

Nom scientifique Callimico Goeldii

Ordre Primates

Famille Callitricidés

Le tamarin goeldi en chiffres

Poids  490 g

Gestation 5 mois

Longévité 15 ans

Taille 19 à 25 cm de haut

Portée 1 petit

Alimentation

insectes     fruits-légumes     feuilles

Repartition

forêts tropicales sèches

saki

Biologie

 

 

Les tamarins de Goeldi vivent en groupe de 2 à 10 individus. Ils sont arboricoles, diurnes, territoriaux et peuvent parcourir jusqu’à 2 km par jour. Ils s’associent volontiers avec d’autres espèces de singes (tamarins, sakis, capucins) afin d’optimiser la recherche de nourriture et défense du groupe.
Les membres du groupe communiquent non seulement visuellement, olfactivement et tactilement, mais aussi oralement puisqu’ils disposent d’un répertoire vocal d’une quarantaine de sons, sous forme de sorte de sifflement.

 

Conservation

Son habitat spécialisé et sa rareté naturelle représentent un gros handicap pour l’espèce. Les jeunes sont parfois capturés pour devenir des animaux de compagnie. Parvenus à l’âge adultes, ils se révèlent généralement agressifs vis-à-vis de leurs propriétaires qui finissent par s’en débarrasser.

 

Read more

LE PORC-EPIC

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Hystrix cristata

Ordre Rodentia

Famille Hystricidé

Le porc-épic en chiffres

Poids 10 à 30 kg

Gestation 3,5 à 4 mois

Longévité 15 ans

Taille 60 à 90 cm de long

Portée 1 à 2 petits

alimentation

 

       fruits-légumesfeuillesherbe1

RÉPARTITION

Forêts d’Amérique centrale et d’Amérique du sud

 

 

Biologie

Le porc-épic est une espèce monogame. A la naissance, les piquants des petits sont souples, afin de ne pas blesser leur mère pendant les tétées.

Les jeunes commencent à quitter le nid dès une semaine. Cela correspond au moment où leurs piquants durcissent. Ainsi, ils peuvent se protéger des prédateurs, comme les adultes.

Dépendants du lait maternel pendant les 3 premières semaines, ils commencent ensuite à consommer une nourriture variée. Ils n’atteignent la maturité sexuelle qu’à l’âge d’1 an et demi.

Conservation

Les spécialistes de l’Union Internationale de Conservation de la Nature ne savent pas si les populations de porcs-épics sont stables, en hausse ou en déclin. La seule certitude est que cet animal est encore illégalement chassé pour sa viande, la médecine traditionnelle et ses piquants vendus comme porte-bonheurs. De plus, il est empoisonné par les agriculteurs qui le considèrent comme un nuisible.

Read more

LE PANDA ROUX

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Ailurus fulgens

Ordre Carnivores

Famille Ailuridés

Le panda roux en chiffres

Poids 4 à 6 kg

Gestation 63 jours

Longévité 15 ans

Taille 30 cm de hauteur

Portée 2 à 3 petits

 

Alimentation

insectesfruits-légumesfeuilles

Répartition

Forêts

 

Au zoo

Nos deux mâles, Mushu et Nacao, sont arrivés au parc au début de l’année 2017. Ils sont frères et ont maintenant 3 ans.  Perchés la plupart du temps en hauteur dans les arbres, vous pourrez toutefois apercevoir le moins farouche des deux se balader par terre ou sur les plateformes.

Biologie

Le panda roux est classé dans l’ordre des carnivores. En effet, sa dentition est adaptée à manger de la viande. Pourtant, comme le panda géant, le petit panda mange principalement des feuilles de bambou !

La femelle panda roux n’est réceptive que quelques jours dans l’année. Le mâle doit donc être attentif aux odeurs qu’elle a déposées et aux petits cris qu’elle pousse.

Après une gestation de 2,5 mois, elle met au monde 2 à 3 petits dans un terrier. Afin de les protéger des prédateurs (panthère des neiges), elle déplace régulièrement sa progéniture d’un terrier à un autre

Conservation

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Le panda roux, bien que moins célèbre que le panda géant, est tout aussi menacé de disparition. Il reste moins de 10 000 individus dans le milieu naturel. Les principales menaces pesant sur cet animal sont la déforestation, qui détruit et fragmente son habitat, et la chasse pour sa chair et sa fourrure.

Malgré des mesures de protection, les pandas évoluant en dehors des aires protégées sont particulièrement menacés.

Read more

LE SERVAL

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

 

Classification

Nom scientifique Leptailurus serval

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le serval en chiffres

Poids 10 à 20 kg

Gestation 75 jours

Longévité 20 ans

Taille 95 cm de long

Portée 1 à 3 petit(s)

Alimentation

viande

Repartition

Savanes, zones boisées

Au zoo

Deux jeunes frères sont arrivés au parc au début de l’année 2018. Ils ont pris leurs marques très rapidement.

Biologie

Le serval est le félin ayant les plus longues pattes proportionnellement à la taille de son corps. Cette caractéristique physique lui permet de se déplacer aisément dans les hautes herbes de la savane.

Il est également capable de faire des bonds de 2m de haut, ce qui lui permet d’attraper des oiseaux en plein vol.

Pour repérer les proies terrestres, le serval utilise exclusivement son ouïe. Il a d’ailleurs été remarqué qu’il ne chassait pas les jours de grand vent.

Conservation

Le serval est très utile à l’Homme car il chasse principalement des rongeurs (environ 4000 par an pour un serval)  S’adaptant très facilement, il ne semble pas particulièrement menacé.

Cependant, on le chasse parce qu’il s’attaque aux poulaillers, pour sa fourrure et pour un usage médicinal. La menace la plus importante est la dégradation des zones humides où vivent les rongeurs essentiels à son alimentation.

Read more

LE LEMUR BRUN

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

Classification

Nom scientifique Eulemur fulvus mayottensis

Ordre Primates

Famille Lémuridés

Le lémur brun en chiffres

Poids 1.7 à 2.1 kg

Gestation 120 jours

Longévité 15 à 20 ans

Taille 90 cm (queue comprise)

Portée 1 à 2 petit

Alimentation

feuilles fruits-légumes

Repartition

Forêts tropicales de l’île de Mayotte

carte mayotte

.

Biologie

13147369_10201576969941842_5404399582855715881_o

 

C’est un lémuriens de taille moyenne. Mâles et femelles ont des couleurs similaires. Les lémurs bruns vivent à l’ouest et à l’est de Madagascar mais la sous espèce que nous présentons vit sur l’île de Mayotte.
C’est en 1866 que Schlegel en parle pour la première fois. Les premiers exemplaires ont été collectés par Pollen et Vandamen en 1864 dans la baie de Jougoni. Lemur fulvus mayottensis n’existe qu’à Mayotte. Il vit en groupe composé de quatre à une dizaine d’individus. Il se nourrit de fruits, de feuilles et de fleurs. Il est actif de nuit comme de jour. Il communique par différents cris (+ de 10).

Les groupes ont des tailles différentes qui comptent entre 3 et 12 individus.

Conservation

Il est devenu maintenant une espèce protégée, semble-t-il parce qu’il était chassé comme nourriture. La capture de cet animal est devenu un délit passible d’amende et d’emprisonnement. On peut observer ces animaux sur l’île Shissiwa m’bouzi (l’îlot des cabris), à Mayotte.

Read more