janvier 2015

LA TORTUE SILLONNÉE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Cheochelone sulcatta

Ordre Testudine

Famille Testudinidés

La tortue en chiffres

Poids 60 à 150 kg

Incubation 2,5 à 3,5 mois

Longévité 150 ans

Taille plus d’1,20m de long

Portée jusqu’à 30 petits

alimentation

herbe1    fruits-légumes    feuilles

REPARTITION

Milieux arides et sableux de l’Afrique Subsaharienne

sulcatta

 

BIOLOGIE

 C’est la plus grosse tortue d’Afrique, et la plus grande du monde après celles des îles Galàpagos et des Seychelles. Il existe un dimorphisme très marqué entre le mâle et la femelle, celle-ci pouvant être jusqu’à 3 fois moins grosse que lui.

Tortue 9

Dans la nature, il est possible d’observer la tortue géante avec ses membres bien tendus afin de faciliter le travail de pinsons occupés à débarrasser sa peau des parasites. Méfiance ! Certaines tortues utilisent cette posture pour chasser. Une fois l’oiseau sous le plastron, elles l’écrasent avant de le manger.

Capable de rester plusieurs mois sans boire, la tortue géante absorbe ensuite près de 15% de son poids en eau, et ce en une seule prise !

Conservation

Cette tortue occupait autrefois une grande région étendue de la Mauritanie à l’Éthiopie. Mais cette aire de répartition et l’effectif de ces tortues ont considérablement réduit du au ramassage, à la désertification et à la destruction de l’habitat.

 

Read more

LA TORTUE A PIEDS JAUNES

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Chelonoidis denticulata

Ordre Testudine

Famille Testudinidé

La tortue en chiffres

Poids 7 à 15 kg

Incubation 5 mois

Longévité 60 ans

Taille 30 à 75 cm de long

Portée 4 à 8 petits

alimentation

REPARTITION

Forêts tropicales sud-aléricaines

Carte tortue charbonnière

Au zoo

Les tortues à pieds jaunes sont dans le vivarium de l’Iguazu Park.

Biologie

DSCN9486Chez plusieurs espèces de tortues, il est facile de distinguer le mâle de la femelle en observant la face ventrale (plastron) de leurs carapaces. Celle du mâle est légèrement concave, de manière à faciliter les accouplements. Celle de la femelle est plate, afin d’augmenter l’espace disponible pour le développement des œufs.

Les tortues sont dans un espace chauffé avec certains points encore plus chauds sous les lampes rouges. Ce dispositif est essentiel à leur bonne santé, ces animaux étant des ectothermes ou, plus couramment nommés, « à sang froid ». Leur température interne dépend des conditions extérieures. Ainsi, pour se réchauffer, les tortues ne peuvent pas compter sur leur métabolisme et sont contraintes de se placer près de sources de chaleur.

Conservation

La tortue à pieds jaunes est chassée de manière intensive pour sa viande ou pour être vendue comme animal de compagnie, notamment aux touristes désireux de ramener un souvenir original de leurs vacances.

Read more

L’IGUANE VERT

Statut IUCN

POPULATION NON RECENSÉE

classification

Nom scientifique Iguana iguana

Ordre Squamates

Famille Iguanidés

L’iguane en chiffres

Poids 1,5 à 5 kg

Incubation 3 mois

Longévité 10 à 15 ans

Taille 1,2 à 1,7 m de long (avec la queue)

Portée 15 à 75 petits

alimentation

insectes     fruits-légumes    feuilles

REPARTITION

Forêts tropicales sud-américaines

carte-coati-a-nez-blanc-200x157

 

BIOLOGIE

Reptile iguane Mervent ZooL’iguane possède un œil au dessus de son crâne. Nommé œil pariétal, il ne permet pas à l’iguane de distinguer des images nettes mais d’estimer le taux d’ensoleillement et d’ombre ou encore la présence de prédateurs.

L’iguane vit en harem, un groupe composé d’un mâle et plusieurs femelles. Un à deux mois après les accouplements, les femelles pondent sur un même site entre 15 et 75 œufs chacune. Une fois nés, les petits sont livrés à eux-mêmes et seulement 2,5% d’entre eux atteignent l’âge d’un an.

Afin d’intimider les intrus, l’iguane gonfle son corps, se dresse sur ses pattes et hoche la tête, la crête bien hérissée. Il n’hésite pas à se battre, fouettant ses adversaires avec sa longue queue ou infligeant de sévères morsures au niveau de la nuque. D’ailleurs, l’iguane est muni d’écailles dures, dites tuberculées, au niveau du dos et du cou pour se protéger.

CONSERVATION

L’iguane ne fait pas partie des espèces recensées par l’Union Internationale de Conservation de la Nature. Nous ne savons pas quels sont les effectifs actuels. Cependant, ce lézard est largement capturé pour répondre à la tendance des Nouveaux Animaux de Compagnie.

Read more

Le boa constricteur

Statut IUCN

POPULATION NON RECENSÉE

classification

Nom scientifique Boa constrictor

Ordre Squamate

Famille Boïdé

Le boa en chiffres

Poids 6 à 18 kg

« Gestation » 5 à 7 mois (ovovivipare)

Longévité 20 ans

Taille 2,5 à 3,2 m

Portée 10 à 40 petits

alimentation

REPARTITION

Forêts tropicales, savanes et cultures sud-américaines

carte boa constrictor

Au zoo

BOA CONSTRICTOR ZOO BOISSIERE DU DORENotre couple de boas n’est pas visible du public. Le mâle, né en 2007 et arrivé en 2010, a été rejoint en décembre 2015 par une femelle de 2011. Tous deux viennent de particuliers. Ils habitent les coulisses de la volière sud-américaine. Pendant la tournée de nourrissages ou certains ateliers pédagogiques, un animateur vous permet de rencontrer l’un de nos boas afin d’en finir avec les idées reçues sur les serpents.

Biologie

BOA CONSTRICTEUR ZOO BOISSIERE DU DOREComme son nom l’indique, le boa est un serpent constricteur. Excédant rarement les 3 mètres de long, il n’est pas dangereux pour l’espèce humaine. Nous avons longtemps pensé, à tort, que les serpents constricteurs étouffaient leurs proies. En réalité, une étude américaine a démontré que les victimes des serpents ne mourraient pas d’asphyxie. Ce ne sont pas les poumons qui cessent de fonctionner mais la circulation sanguine. Voilà pourquoi la mise à mort est si rapide.

Conservation

Le boa, bien que protégé par la Convention de Washington (annexe II), est chassé pour sa peau, très prisée en maroquinerie. Soyons vigilants lors de nos achats afin de préserver cette espèce essentielle à la régulation des populations de rongeurs, entre autres.

Read more

LE PYTHON MOLURE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Python molurus

Ordre Squamates

Famille Pythonidés

Le python en chiffres

Poids jusqu’à 100 kg

Incubation 2 mois

Longévité 20 à 25 ans

Taille 3 à 5,7 m de long

Portée 80 à 100 petits

alimentation

viande

REPARTITION

Forêts tropicales et mangroves asiatiques

python

 

BIOLOGIE

droppedImage_7Le python n’est pas un serpent venimeux. Pour tuer ses proies il s’entoure autour d’elles afin de couper la circulation sanguine. Il les avale ensuite en une seule fois. Les os de sa mâchoire étant disjoints, il peut ingurgiter des proies plus grosses que sa tête.

Plusieurs femelles de cette espèce ont pratiqué la parthénogénèse. Cela signifie qu’elles ont pondu des œufs viables en l’absence de mâles. Les analyses ont bien montré que les petits étaient génétiquement identiques à leur mère.

CONSERVATION

Ce serpent est surexploité pour sa peau, sa chair, la médecine traditionnelle et le commerce des NAC (nouveaux animaux de compagnie). Pour protéger cet animal, essentiel à l’équilibre des écosystèmes asiatiques, adoptons un comportement responsable lors de nos voyages et de nos choix d’animaux de compagnie.

Read more

LE CALAO D’ABYSSINIE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Bucorvus abyssinicus

Ordre Bucérotiforme

Famille Bucérotidé

Le calao en chiffres

Poids 3 à 4 kg

Incubation 30 à 40 jours

Longévité 40 ans

Taille 1 m de haut

Portée 2 petits

alimentation

REPARTITION

Habitats variés d’Afrique sub-saharienne

Au zoo

Notre calao d’Abyssinie est né au ZooParc de Beauval le 3 avril 2012. Il est à La Boissière du Doré depuis le 23 août 2012 où il participe au spectacle d’oiseaux en vol libre. Il y démontre que les calaos terrestres sont également capables de voler !

VOL CALAO ABYSSINIE ZOO BOISSIERE DU DORE

Biologie

BUCORVE ABYSSINIE ZOO BOISSIERE DU DORELes calaos terrestres sont réputés pour s’attaquer aux serpents. Une fois la proie attrapée, il la secoue violemment en la tenant dans le bec. Si un serpent résiste, les calaos se mettent à plusieurs pour en venir à bout. En cas d’attaque, les calaos envoient leurs ailes en avant pour protéger les zones sensibles, comme la tête.

Conservation

ESBEn Afrique, les calaos terrestres sont essentiellement menacés par la chasse. Certaines tribus locales utilisent leurs plumes pour confectionner des costumes traditionnels. Au Zoo de La Boissière du Doré, nous récupérons les plumes tombées naturellement et les envoyons ensuite à une association les distribuant aux populations africaines.

De plus, nous sommes chargés du studbook européen depuis la rentrée 2015. Ce registre généalogique est un outil de gestion de la population captive.

Read more

LE CALAO DE LEADBEATER

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Bucorvus leadbeateri

Ordre Bucérotiformes

Famille Bucérotidés

Le calao en chiffres

Poids 2,5 à 6 kg

Incubation 40 jours

Longévité 45 à 60 ans

Taille 1 m de haut

Portée 1 petit

alimentation

viande    insectes fruits-légumes

REPARTITION

Habitats variés d’Afrique du Sud

calao L

AU ZOO

notre couple de calaos terrestres est assez craintif vis à vis des visiteurs mais les deux s’approchent facilement lors du repas. Il arrive même que la femelle vienne se servir dans les mains du soigneur.

BIOLOGIE

 

Le calao de Leadbeater possède de magnifiques yeux bleus aux longs cils. Il vit en groupe de quelques individus où un couple domine.

Pour couver, la femelle n’est pas emmurée (comme c’est le cas chez d’autres calaos). Elle reste au nid où elle est nourrie par tous les membres du groupe. Trois à cinq jours séparent la ponte du premier œuf du deuxième. Le premier éclot donc plus tôt et le poussin éliminera le second. Le taux de reproduction du calao est donc très faible.

Conservation

La population de calaos de Leadbeater est en régression. Son habitat est détruit pour l’agriculture intensive, ce qui limite la disponibilité en nourriture et en sites de nidifications. De plus, ce calao est chassé pour certaines croyances, pour le marché de la médecine traditionnelle ou encore parce que les mâles dominants, très territoriaux, ont tendance à s’attaquer à leur propre reflet dans les vitres qu’ils cassent à coups de bec.

Read more

LE CALAO FESTONNE

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Aceros undulatus

Ordre Bucérotiforme

Famille Bucérotidé

Le calao en chiffres

Poids 1,4 à 3,5 kg

Incubation 40 jours

Longévité 25 ans

Taille 85 cm de haut

Portée 1 à 2 petits

alimentation

 repartition

Forêts tropicales

carte aceros undulatus

 Au zoo

Deux femelles sont arrivées en 2014, l’une des Pays Bas, l’autre du Parc des Oiseaux, situé près de Lyon.

Biologie

Les couples de calaos sont fidèles. Ils choisissent une cavité naturelle d’un arbre, à plusieurs mètres de hauteur. Ce nid sera exploité à de nombreuses reprises.

En février/mars, la femelle entre dans la cavité et bouche l’entrée à l’aide de ses excréments. Elle est alors totalement emmurée. Le mâle la nourrit pendant toute la durée de la couvaison et d’élevage des jeunes.

Après l’éclosion, la femelle est exclusivement carnivore. Elle régurgite de la nourriture dans le jabot de ses petits. Ce n’est qu’à la fin de la nidification qu’elle accepte de manger de nouveau des fruits.

Conservation

Comme toutes les espèces tropicales, le calao festonné est menacé par la déforestation intensive. La superficie d’un terrain de football de forêt indonésienne disparait toutes les 15 secondes, en grande partie pour la monoculture de palmier à huile. Cette huile bon marché se retrouve dans de nombreux produits de notre quotidien. Pour protéger ces forêts, nous pouvons diminuer notre consommation d’huile de palme en favorisant les produits à base de beurre, d’huile de tournesol ou autre.

Read more

LE KOOKABURRA RIEUR

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Dacelo novaeguineae

Ordre Coraciiforme

Famille Alcédinidé

Le kookaburra en chiffres

Poids 300 à 400 g

Incubation 25 jours

Longévité 15 ans

Taille 42 cm de haut

Portée 2 à 4 petits

alimentation

REPARTITION

Paysages ouverts australiens

carte kookabura

Au zoo

KOOKABURRA CHASSE EN VOLQuatre kookaburras participent à notre spectacle d’oiseaux en vol libre.  Ils sont originaires du Pal, de Touroparc et du Parc Zoologique de Lille et sont arrivés à La Boissière du Doré en 2012, 2013 et 2015.

Pendant le spectacle, ces petits oiseaux dynamiques vous font la démonstration d’une technique de chasse consistant à attraper de petites proies en plein vol. L’un des plus âgés en profite parfois pour quitter l’aire de vol et partir à la recherche de lézards ou autres serpents. Il remonte ensuite en tribune pour les frapper vigoureusement contre une surface rigide avant de les engloutir.

Biologie

IMG_0006Le kookaburra porte également le nom de martin-chasseur géant. Voilà pourquoi il ressemble fortement au martin-pêcheur de nos régions.

Cet oiseau vit en famille où le couple reste uni à vie. Généralement, le couple s’occupe seul de sa progéniture. Il arrive néanmoins qu’il soit assisté par les juvéniles des couvées précédentes.

En Australie, ces oiseaux sont peu farouches et ils n’hésitent pas à s’approcher des humains pour leur chiper de la viande !

Conservation

La population de kookaburras est stable.

Read more

L’AUTRUCHE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Struthio camelus

Ordre Struthioniforme

Famille Struthionidé

L’autruche en chiffres

Poids 90 à 150 kg

Incubation 44 jours

Longévité 30 à 40 ans

Taille 1,75 à 2,75 m de haut

Portée 20 petits

alimentation

insectes herbe1     fruits-légumes feuilles

REPARTITION

Savanes africaines

Lycaon

Au zoo

Notre femelle autruche, Nabilla, profite d’une plaine africaine en compagnie des girafes, des watussis, des cicognes… Ses œufs, non fécondés, sont utilisés pour nourrir les ours, les singes omnivores et bien d’autres. Il faut compter 1h de cuisson pour obtenir un œuf dur !

Biologie

030315_1228_Lecerveaudu1L’autruche est le plus grand et le plus rapide (70 km/h) des oiseaux terrestres. Il s’agit du seul oiseau à ne posséder que 2 orteils, dont un muni d’une puissante griffe. Quant à ses yeux, ils détiennent le record de grosseur avec un diamètre de 5 cm !

Le mâle autruche creuse une dépression dans le sol en guise de nid. Il entame en- suite une parade pour séduire plusieurs femelles. La dominante pond une dizaine d’œufs, les autres femelles environ 4 chacune. Une vingtaine d’œufs est conservée, dont ceux de la dominante qu’elle est capable de reconnaître. Assistée par le mâle, elle couve puis élève les petits qui sont sevrés à l’âge de 18 mois.

Read more